Lettre d'Invitation de 1498

                                

                                        

 

Introduction

 

Cette transcription d’un manuscrit, dont l’original médiéval (1497) se trouve aux archives municipales de la ville de Gand, dite « de Zwarte Doos », est exceptionelle.

 

Le parchemin, intact et remarquablement conservé pendant cinq siècles, a des dimensions de 86 cm sur 82 cm et est muni de plusieurs sceaux. Le nombre de sceaux est pourtant incomplet ; ceux qui ont su être conservés sont pour la plupart cassés ou abîmés.

 

La transcription nous dévoile deux textes distincts : l’un est rédigé en néerlandais, l’autre en français. Il s’agit d’une invitation aux villes voisines des Flandres et des Pays bas à participer à un concours de tir. Le règlement du tir y est décrit en détail ainsi que les trophées à gagner. Les organisateurs soulignent que l’élégance et le costume des participants lors de leur entrée en ville, soit par voie terrestre ou fluviale, seront également prisés.

 

A l’époque, le document doit avoir existé en quatre exemplaires : quatre hérauts auraient été missionés à réciter le message aux confins de l’empire de Philippe le Bel.

 

Il est clair que le texte a été écrit avec minutie par un homme de métier : les lettres minuscules ont une hauteur d’à peine 2 mm ; les lignes ont une longueur de 74 cm. L’ensemble compte 117 lignes.

 

En 1729, Jacques Ghys, aumônier de la Gilde de Saint-Georges, avait déjà transcrit partiellement ce manuscrit dans ces « Notitiën ». Il existe également une transcription partielle du 19ième siècle, conservée à la bibliothèque de l ‘Université de Gand. Le document est amplement décrit par Mme Moulins-Coppens dans son ouvrage «De geschiedenis van het oude Sint-Jorisgilde te Gent (vanaf de vroegste tijden tot 1887)». Par contre, elle n’a pas transcrit le texte complet et réfère au texte du Règlement de Tir de 1440. Ainsi nous supposons que la transcription actuelle de Patrick Verlende, conservateur de la collection de la Gilde de Saint-Georges, soit la première transcription intégrale du manuscrit.

 

La transcription, élaborée avec soin et avec une patience de moines, est exceptionnelle. Non seulement elle nous permet, finalement, de se faire une idée globale du manuscrit, de plus elle incite à examiner la relation entre les deux textes. En effet, la confrontation du néerlandais et du français médiéval nous permet d’entamer l’analyse du point de vue linguistique. Enfin, le document nous démontre que nos prédécesseurs avaient le sens de l’organisation de beaux concours de tir et du spectacle populaire que cela entraînait dans sa foulée.    

 

 

Manuscrit du 15ième (1497) siècle sur grand tir d’arbalète à Gand en 1498

A tous ceulx qui ces présentes lettres verront ou orront ou dicelles la cognoissance auront et par especial tous empereurs, roys, seigneurs connestables, prevostes ,doyens, jurés, proviseurs et autres honourables personnes et compaignons du grand serment et anciene confrarie du noble artificiaulx et hounourable jeu de arbaleste estant en toutes bonnes villes franches et privilegies et lieux ou on a acoustume et usage de hanter le dit arbaleste et tenir le grand serment et confrairie, bailli et eschevins et conseil, roy, doyens et proviseurs et en general les confreres de la grande confrairie du noble et glorieux chevalier et benoit sainct monseigneur sainct Joorge en la ville de Gand  salut, amour et dilection tres nobles honnourables et discernés seigneurs nos très chiers confrères et espéciaulx amis.

Pour ce que la nature humaine enseigne que toutes bonnes créatures se doibrent resouyr en toutes bonnes joyeux et honestes jeux plaines de vertus et solas et singulièrement  en ceulx dont joie concorde unanimité et fraternelle communication poevvent souldre estre entretenuez et augmentéz. Et que aussi entre tous seigneurs nobles et autres bonnes gens haulx, bas et moiens de quelque estat ou condicion quilz soient le noble jeu de larbaleste aultre et par dessus tous aultre jeux ammoien de la noblesse et art scientificque ace servant a este dancienneté aplicé et exaucé en tout honneur solas et reverence comme amcoures est.

Et que par icelle honeste et reverente hantise tous solas vertus et esbatements sont acreus et multipliéz en la personne et toutes vicandries abolies et déboutés.Sy est il que nous considerant ce dist est estant inclines selonque nostre pouvoir de avoir et user aves vous seigneurs avoir et demener toute joie et honeste plaisance dont honeur art et amitie poevlent sourdre multiplier et accroistre A vous et a chacun de vous denonchons et faisons savoir que nous au moien la grace et ayde de Dieu de paradis sa benoite mère et du glorieux chevalier dessus nommé Monseigneur Saint Joorge et tous les saincts et sainctes de paradis Et par consentement license et ottroy de nostre très redoubtable  Seigneur et Honore monsieur Larchiduc Daustriche ,duc de Bourgogne, de Lotriche, de Brabant, de Steyr, de Carinte de Carmole de Lembourch de Lucembourch et de Gheldre Conte de Hasbourch, de Flandre, de Tyrol, Dartoys ,de Bourg, palatin de Hainau, Landgrave de Elzate, Marquis de Burgauw et du Saint Empire ,de Hollande, de Zeelande, de Fairette ,de Riburch ,de Namur et de Zuytphen, Conte Seigneur de Frise sur les Marches ,de Slavonie de Portenauw de Salin et de Malins avons unanimement et par commun accord ordonnés une joieuse feste et trairie pour icelle est tenue en ceste Ville en lieu plaisant et ace convenable entre deux bersaux de mesure raisonnable et competente longueur asscavoir de quarantetrois verges peu plus ou moins telles que le porteur de cestes notre confrère  vous monstra dont nous avons retenue et retenons la pareille et samblable longheur vers nous

Et afin que ung chacun puist franchement et asseurement venir a nostre dessusdite feste et trairie, nostre dessusdit très redoubtable seigneur et prince a ottroyé et donné par ses lettres patentes bon seur et franc saufconduit a toutes personnes qui a la dessusdite feste veuldront venir ensamble et a leurs biens et familles pour estre et demourer en ceste dicte ville le temps et espace de la dessusdite feste et de retourner a lostel sans ce que lon les puist prendre saisir ni arrester en corps ni en biens pour quelque rente ou aultre debte quelle quelle soit excepté tant seullement les debtes de nostre très reverend seigneur et prince. Exceptés aussi les personnes bannies rebelles et fuigitives deses pays comme de ce vous poura apparoir par lacopie et vidimus dudit ottroy autenticque souls nostre scel que vous monstra le porteur de cestes nostre confrère Et comenchera icelle joyeuse feste et trairie le Dimanche XX ème jour du moys de may prochain venant Auquel jour toutes les compaignies venant des mectes du pays de flandres seront tenues de faire leur entree en dedens le soleil couchant eulx présenter et remonstrer devant le roy et sa compaignie au lieu ou il tiendra son tanel et estat

Et seront tenus tous arbalestriers qui vouldront traire et chacun de eulx au meisme jour faire register et escripre par noms et sournoms par ceulx qui a ce faire seront ordonnés pour loter commecy sera declaré. Le lundi ensuivant seront tenues toutes compaignies venant de dehors les mectes dudit pays de Flandre faire leur entrée pareillement endedans le soleil couchant eulx remonstrer et faire escripre comme dessus. Item pareillement ceulx qui viendront par les eauxsoit de dedens les pays de Flandre ou de dehors seront tenus de fair leur presence le mardi ensuivant en dedans le soleil couchant et de amener leurs navires insignés en le coorneleye entre le pont Saint Michiel et le pont que lon apelle Veebrugghe et ilecq passer devant ceulx qui tiendront le tanel Ce fait seront tenus venir à terre eulx remonstrer au Principal Tanel et eulx faire registrer comme dessus.Et ne posra une compaignie ou confrarie faire ayde à laultre de gent ni de abit en son entree soit par les eaux ou par terre sur paine de estre deboutés des prix Le merqedi ensuivant qui sera le XXIII dudit moys seront toutes lesdits compaignies tenuez de venir et conparoir au lieu qui sera ordonné à VII heures au matin pour ilecq estre décidés et vidié tout differens questions et proces advenus depuis la dernière trairie lire et fermer et qui encoures ne sont fermees ni décis seront décides lesquels lon widra et decidra auparavant le lot. et après le dessusdit lot fait lon ne polra plus mettre en avant aucuns differens du temps passé ne diceulx cognoissance mais tant seullement  qui poulraient  advenir après le dit lot duarant la dite feste lesquels seront widés décidés et jugés par nous et aussi roys et notables gens tels que sur ce il nos plaira prendre et estre sans de ce pars appeler ou tirer la chose en aultre place par quelque engien ou entendement.

Après tout differens jugés et widiés se fera lassemblee pour lotter et faire ce que par conseil et commun accord sera trouvé expédient de faire adfin que le lendemain la dite lotterie faite lon puist commenchier à traire a telle huere que lors sera ordonnée Item et ny polra avoir de chaqune ville ou lieu privilegié que XII arbalestriers et pas moins de X lesquels trairont chaqun XII trais et de chaqun lot seront tenus de demontrer  IIII arbalestriers ou plus de arbalestriers lottés jusques à ce quilz auront trait et pas moins de quatre Et pareillement aultres compaignies qui voudront pretendre a aucuns pris soit de trairie dentree ou aultrement seront tenus de avoir IIII personnes ou plus mais non pas moins qui démeuront en icelle ville durant le  temps de le dessusdite feste sur peine de perdre tels pris quils auront ou après polraient gangner

Toutefois sil advenait en une compaignie que dieu ne veuille que aucun desdits arbalestriers terminast vie par mort ou aultrement par fortune de maladie fuist empeschie de traire en ce cas polront les aultres sains et haisiés traire et faire leurs devoirs. Et autant quil n'aura darbalestriers de dehors trairant en chacun lot pour les prix autant y aura il darbalestriers de la ville chacun trairant pour le vin.Et celluy qui aura plustost trois cops soit de dehors ou dedans a chacun berseau ung coy gaignant dune vire gaignera le vin  sur chacun homme deux gros de flandres et ceulx de dehors predront autant de mesures que leur plaira en gedans leur XII coys et en la fin chacun arbalestrier se tiendra a ses plus courtes mesures Pourvue toutefois que notre intencion te ordonnance est que sil plaisoit a notredit très redoutable seigneur et Prince de sa grace à traire ou envoyer la confrairie de sa cour par manière de compaignie pour faire ung lot ilz ne seront point tenuz de faire entree ni loter mais polront traire en tout temps et à telle huere que leur plaira durant icelle feste.

Et sil advenoit que notre messagier abliast ou délaisast par necessité ou aultrement aucune bonne franche ville ou place priviligié visiter et présenter icelles nos lettres et que aucune compaignie jurée de lanchiene confraire desdites villes ou places qui auront esté oubliés venisissent à notre dite feste en dedens le temps et soulz les condicions dessusdites en ce cas ladite compaignie polra faire son entrée, loter et traire pour gaigner les joiaulx sans quelque fraude comme si notre dessusdit messagier y eult esté par devers eulx

Et pour ce que désirons les choses dessusdites et cy après déclarées ensamble et les condicions en ces présentes lettres contenus estre decemment gardées et entretenuez sans quelque infraction  par quel engien que ce soit non obstant aucunes ordonnances faites au contraire en aultres places avons promis et promettons par ces presentes donner les prix et joiaulx cy après déclarées .

Asavoir quelconque compaignie darbelestriers dune ville, confrairie dung serment abit fera la plus belle te plus honnourable entrée par terre de par dedens le pays de flandres à icelle seront données deux riches cannes dargent pesant cinq marcz. Item et quelconque après fera la plus belle et plus honnourable entrée  de dens le dessusdit pays par terre comme dessus aura deux riches cannes dargent pesant II marcz. Item et de ceulx de dehors le dessusdit pays de flandres quiconque fera  la plus belle et plus honnourable entrée par terre icelle aura pareillement deux riches cannes dargent pesant cinq marcz.

Et quiconque après de dehors le dit pays de flandres fera la plus belle et plus honnourable entrée par terre comme dessus aura deux cannes dargent pesant III mars. Item quiconques fera la plus belle et plus honnourable entrée par les eaux de par dedens lesdits pays de Flandres aura deux riches cannes dargent pesant III marcs.Et quiconcques après de par dedens les dits pays fere la plus belle et plus honnourable entrée par les eaux comme dessus aura deux riches cannes dargent pesant deux marcs. Item et quiconques de dehors fera la plus belle et plus honnourable entrée par navire comme dessus gaignera II riches cannes dargent de trois marcs.

Et quiconques de dehors les dessusdits pays fera la plus belle après et la plus honnourable entrée par navire aura deux riches cannes dargent pesant II marcs. Item quiconcque compaignie darbalestriers venant pour traire de plus longtain pays par terre aura deux riches cannes dargent pesant III marcs. Item quiconque compaignie darbalestriers viendra de plus longtain pays par navire pour traire aura deux riches cannes dargent pesant  II marcs. Tous lesquelz prix et joiaulx de la plus belle et longtain entrée seront donnéz immédiatement après le lot auparavant que lon commenche à traire.

Ausurplus est asscavoir que en notre dite feste y aura à gaigner par traire VIII joiaulx en la fournie et manière et soulz les condicions cy après declarées. Premièrement quiconques de dehors ceste ville aura en ses XII coys quatre les plus courtes mesures toutes rassemblées en une et plus prochaines de lestacque icellui aura six riches cannes dargent pesant trentedeux mars comme pour le plus hault et premier pris. Item et celuy qui en ses XII trais comme dessus aura quatre les plus courtes mesures après aura cincq riches cannes pesant vintequatre mars comme pour le second pris et juwel. Item et celuy après qui aura en ses XII cops comme dessus quatre les plus courtes mesures  aura IIII riches cannes dargent pesant XVI mars comme pour le III-ème juwel. Item et icelle personne de dehors qui aura trait quatre les plus courtes mesures en la forme et manière dessusdite oultre et pardessus ce quil gaignera le premier prisaura encoures pour sa propre personne et à son profit ung riche gobelet dargent couvert pesant ung mars comme pour le IIII-ème juwel.

Item et celuy qui aura en ses XII cops comme dessus trois les plus courtes mesures aura trois riches cannes dargent pesant X mars comme pour le cinquièsme juwel. Item et quiconque en ses XII cops aura III les plus courtes mesures

après, iceluy aura deux riches cannes dargent pesant VI mars comme pour le VI-ème juwel.

Item quiconque aura en ses XII coys comme dessus deux les plus courtes mesures gaignera deux riches cannes dargent pesant IIII mars comme pour le VII-ème juwel. Item et quiconque de dehors traira le plus souvent franc au blanc et plus près de lestacque sans avoir gaigné aucun des VII joiaulx dessusdits iceluy aura une riche canne dargent pesant IIII mars comme pour le VIII-ème juwel.

Et est notre intencion et ordonnance que de chacune ville , place ou confrairie tant seullement une compaignie a notredite feste polra traire après les joiaulx dessusdits et daultre part chaqune compaignie ne polra gaigner  à traire que lung desdits VII joiaulx qui sont à gaigner aux plus courtes mesures et ce pour ung homme aiant autant de mesures comme dit est dessus et soy tenant aux plus courtes en abandonant les aultres sans quelque fraude ou malengien.Item et tous arbalestriers traiant après les joiaulx soient de dedens la ville ou de dehors toutes et chaque les foys quilz trairont francement  au blanc de dens ung annau qui sera mis en dit blanc gaingeront ung annau de fin or.

Item et quiconques darbalestriers dedens gaignera le plus dannaux aura ung chapiau dargent pesant  II onces. Item quiconque compaignie qui sera rechupte  à traire maintiendra le plus bel et honnourable et coustable estat par jeu ou aultres choses y appartenantes  durant icelle notre feste gaignera deux riches cannes dargent pesant VI mars. Item et quiconque après maintiendra le plus bel estat comme dessus aura deux riches cannes pesant IIII mars.Item et celuy à qui le derreniz lot de traire adviendra lon luy donra deux estacques dargent pesant VI onces et le drap dont les berssaux seront couvers.

Item et quelconque compaignie de rethoricque venant auvecq lesdits arbalestriers de dehors à notre dite feste joeura le plus bel et plus joieulx esbatement en langaige thyois en bonne rime sans quelconque balsine ou vilonie gaignera deux riches cannes dargent pesant VI mars. Et se feront lesdits esbatement devant notre roy et sa compaignie en lieu là où il tiendra son estat du soir durant le temps de notredite feste. Item et quelconque compaignie de rethoricque venant à notredite feste comme dessus jouera en langaige thyois le plus bel et joieulx esbatement après durant notredite feste aura une riche canne dargent pesant III mars. Et quelconque compaignie de retoricque venant à notredite feste comme dessus jouera le plus bel plus joieulx esbatement langaigne franchoyse durant notredite feste gaignera deux riches cannes dargent pesant VI mars. Item et quelconque compaignie après vanant à notredite feste comme dit est joeura les plus bel et joieulx esbatement en language franchois aura une riche canne dargent  pesant III mars.Et est notre intencion et ordonnance que chaqune compaignie ne sera tenue de jouer fois que ung esbatement dont lon polra gaigner chaqune vesper

.

Et sera icelle compaignie tenue de nous bailler la copie de son jeu enparavent que lon le commenchera jouer pour diceluy faire tel jugement et widenge quil appartiendra par raison et daulixt. Est notre entendement que chaqune compaignie ne polra

gaigner que lung des pris dessusdits en jouant desdits esbatements. Et quant au nombre desdits esbatements et comment les rethoricqeurs de chacune ville seront tenus de jouer soit III ou IIII esbatements chacun soir plus ou moins nous avons reservée vers nous pour en ordonner au soulagement et moindre traveil des esbatementeurs qui viendront à notredite feste.

Sauf  toutesveres que le lot se fera par notre ordonnance ,devant  desirer dès le premier jour que lon commenchera  a traire pour commenchier  à jouer le soir, chacun tenant et gardant son tour jusque à la fin de notredite feste sur paine destre privé desdits pris en la forme, manière et ordonnance que sera décidé en faisant ledit lot. Et seront les pris dessusdits par nous et certaines personnes saiges et cest cognoissant donnés et adiugiés à chacune ville selon sa depte au plus près que faire saurons et polrons et ce que par nous en sera jugée et ordonnée voulons sortir son plain effect sans quelque contradiction, apel ou réformation en quelque manière que ce soit. Item et en après quelconcque compaignie le plus honnourable et festivement viendra quérir ses pris quelle aura gaigné à traire à notredite feste et tiendra le soir avant son département le plus honnourablement son tanel gaignera une riche canne dargent pesant II mars. Item et quelconcque compaignie après le plus honnourablement viendra quérir sesdits pris et tiendra la vesper précedente luerdit département le plus honnourablement son tanel comme dit est, gaignera une riche gobelet dargent pesant ung marc. Item et quiconque venant aveecq aucune compaignie darbalestriers fera mieulx le sot joieulx sans mal ou vilonie aura ung juwel dargent pesant IIII onces.

Et quiconcque après fera mieulx le sot comme dessus aura ung juwel pesant III onces. Item et quiconcque après fera mieulx le sot comme dit est gaignera ung juwel pesant II onces. Item et fault entendre que sil advenoit que deux compaignies ou plus contendisissent au ung prix en icelle manière que la chose ne se poeult bonnement wider nostre intencion est de remonter.. et descharger avecq un juwel sans plus. Item et sont tous les joyaulx dessusdits  en mars de Flandres six onces pour marc ou mieulx et seront armoyés des armes de  Monseigneur Saint Joorge et de ceste ville de Gand. Item sera compté dourure ni fachon es joiaulx dessusdits.

Et est assavoir que tous les prix dessusdits que lon polra gaigner à traire , à tenir le plus bel estat, de feux et lumière ensamble et à jouer esbatement seront donnés par le conseil et advis de VII villes ou le plus part de ceulx qui auront vu nostredite feste à ceulx qui les auront gaigné selong le contenu de cestes nos présentes lettres. Item nostre intencion et volonté est que nul ne traira darc dont le cours de arbre devant ou derière sera cirée , espringléeou daucun soutil engin garni ou aultrement.

Et de tel arbaleste et vire que chacun commenchera à traire pour pris sera tenu de pertraire. Se nislon que sur leschaffault il fuist des(ap)pointie darc ou de vire. Mais si la serre de son arc estrappait dont sa vire de perdist ou rompist sera tenu faire serment quand il sera requis que ce serait advenu malgré lui sans y avoir usé fraude ou malengien. Lors polra icelluy soy tetraire au bercau dassay et icelluy se remectre à point , prendre ung  aultre vire et aller assair et esprouver ung cop tant seullement et ce fait revenir pour traire ses XII cops. Et sil advenoit que aucung arbalestrier en traiant fuit despointie de son arc en faissant comme dessus se polra retraire endit bersau dessay traiant de cajun de la cest à entendre deux cops sans plus et ce fait venir partraire ses cops.

Et sera cajun arbalestrier tenu de estre à deux pieds francs endedens la late qui sera présante devant chacun bersau. Item et chacun polra faire tendre son arc par celluy que lon luy semblera.  Et sil advenoit que aucune vire fuist traité dedens le bersau soit que lon le vust ou non la mesure sera prise au plus prochain bord du trou où ladite vire sera entrée sans y copper ou oster aucun blanc. Item sil advenoit que aucun traisist sur lestacque par tel fachon que la vire heist ou reculast hors du bersau, icelluy sera compté mesure sans mesure. Et est nostre intencion et ordonnance que à nostredite feste nul ne polra traire de crennequin ou arbalestres dacier pour gaigner pris. Item lon traira par le grace de Dieu tous les jours ung lot excepté les jours de lascencion , de la pentecouste, du saint sacrament, de Saint Jean Baptiste, de Saint Piere et de Sant Pol et le jour de Nostre Dame venant le II de julet.

Tous les aultres jours lon traira à telle huere que par nous sera ordonnée. Et sil advenoit quaucun fesist aucune difficulté ou double entendement de aucun point ou article concernant nostredite feste, aussi bien de ceulx yci compris que non- compris et par ce aucun debat ou noise sen sourdist, tous les dessusdits points et tout ce qui polroit

ensuiver avons référé vers nous pour diceulx estre ordonnéé et appointer par nous et aultres telles que nous plaira à ce prendre ou appeller si besoing est sans quelque condicion.

Et por ce que sommes inclins de augmenter honneur, joie,soulas et fraternelle disertion laquelle seurt principalement de hantise et conversation avecq nobles, bonnes et notables personnes vous prions affectueusement et de bon coeur vous et chacung de vous que vous plaise venir à notredite feste au jour dessusnommé pour desservir  et gaigner par lart du noble arbalestre et rétoricque les pris et joiaulx cy dessus déclarées prenant en grace telle grace que Dieu vous donoira et considerant continuellement en vous coeurs les grandes amoureuses joies, plaisances et esbatements que par la grace de Dieu à icelle notre feste seront faictes, hanteis et entretenus à la qeule feste  Dieu de paradis et sa benoite mère vous donnent grace de venir à  votre bien, honneur et plaisir et à nous pareillement de se pouvoir trouver avecq vous .

Priant au surplus que à icelluy nostre messagier et confrère vous plaise faire briefment expédicion quand il viendra vers vous adfin que briefment puist accomplir sa charge telle quil a de nous. Et en signe de ce quil aura esté vers vous plaise de appendre vostre scel à lung des queues de ces présentes et sur ce escripre le nom de vostre ville et place. Et nous par la grace de Dieu entretiendrons et accomplirons tous les poincts et articles dessus déclarées seloncq nostre pouvoir. Et testimoine et assurance de ce nous, bailly, eschevins et conseil de ladite ville de Gand et nous, roy, doyens, proviseurs dessus nommés avons à ces présentes fait mettre  et appendre nos scaulx , le XVI-ème jour de janvier , lan de grtace mil IIII C XXC XVII